Laatst toegevoegde rapporten

23 jul 2021

Le présent rapport est une mise à jour du COI Focus du même nom daté du 7 juin 2021 qui couvrait la période allant du 1er janvier 2020 au 7 juin 2021. Il s’intéresse à l’attitude des autorités congolaises vis-à-vis de leurs ressortissants de retour après avoir quitté illégalement le pays et/ou avoir introduit une demande de protection internationale en Belgique et/ou y avoir séjourné.

La présente mise à jour se limite à des informations complémentaires communiquées au Cedoca le 2°juillet 2021 par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Le retour dans le pays d’origine doit être envisagé lorsque l’étranger ne réunit plus les conditions requises pour son séjour en Belgique. Ce retour peut être volontaire ou forcé.

14 jul 2021

The purpose of this security situation report is to provide relevant information for the assessment of international protection status determination, including refugee status and subsidiary protection, and in particular for use in updating EASO’s country guidance development on Syria.

This report is part of a series of Syria COI reports produced in 2021.

This report analyses the security situation in Syria, focusing in particular on the situation of the civilian population. The reference period is 2020 and the first three months of 2021. The report is an update of the EASO COI Report Syria – Security situation (May 2020).

13 jul 2021

Le présent document est une mise à jour du COI Focus daté du 17 décembre 2020 qui a pour titre Salvador. Retour au pays après un épisode migratoire. Il s’intéresse à la situation des Salvadoriens rentrés au pays de façon volontaire ou sous la contrainte depuis janvier 2015. La mise à jour concerne la période comprise entre le 8 décembre 2020 et le 30 juin 2021.

La recherche a été clôturée le 12 juillet 2021.

Alle rapporten (238)

Mali

12 maart 2018

Ce document est une mise à jour partielle du COI Focus « Mali. Situation sécuritaire » du 10 février 2017. Il traite uniquement de la situation sécuritaire dans le sud du pays durant la période du 1er janvier 2017 au 1er février 2018. La situation sécuritaire dans les régions du nord et du centre a fait l’objet de deux COI Focus séparés1. Les recherches pour cette mise à jour ont été clôturées le 9 février 2018.

21 september 2017

Dit document is een gedeeltelijke update van de COI Focus Mali. Veiligheidssituatie van 10 februari 2017. Het beschrijft alleen de veiligheidssituatie in het noorden van het land tijdens de periode van 1 januari tot 31 augustus 2017. De veiligheidssituatie in de centrale regio wordt behandeld in een COI Focus met als titel Mali. Veiligheidssituatie in het centrum van het land van 3 augustus 2017. De research voor deze update werd op 31 augustus 2017 afgesloten.

03 augustus 2017

Dit document is een gedeeltelijke update van de COI Focus Mali – veiligheidssituatie van 10 februari 2017. Dit document gaat namelijk alleen maar over de veiligheidssituatie in de twee regio’s in het centrum van het land, Segou en Mopti, en behandelt de periode van 1 januari tot 31 juli 2017. De research voor deze update werd op 2 augustus 2017 afgesloten.

18 juli 2017

Volgens het demografische en gezondheidsonderzoek van de Malinese autoriteiten van 2012-2013 bedraagt het prevalentiepercentage voor besnijdenis 91 %. Een rapport van UNICEF van 2013 vermeldt een prevalentiepercentage van 89 %.

Marokko

08 juli 2021

Le présent rapport est une mise à jour du COI Focus daté du 8 mars 2018 qui a pour titre Le retour des demandeurs d’asile déboutés. Il s’intéresse à l’attitude des autorités marocaines vis-à-vis de leurs ressortissants de retour après avoir quitté illégalement le pays et/ou avoir introduit une demande de protection internationale (DPI) en Belgique et/ou y avoir séjourné. Ce rapport couvre la période allant du mois de janvier 2020 au mois de juin 2021. Le Cedoca a clôturé la recherche le 2 juillet 2021.

Le retour dans le pays d’origine doit être envisagé lorsque l’étranger ne réunit plus les conditions requises pour son séjour en Belgique. Ce retour peut être volontaire ou forcé.

Nicaragua

03 april 2020

Le présent rapport s’intéresse à l’attitude des autorités nicaraguayennes vis-à-vis de leurs ressortissants de retour après avoir quitté illégalement le pays et/ou avoir introduit une demande de protection internationale (DPI) en Belgique et/ou y avoir séjourné. Le traitement que leur réservent les autorités en raison de leur profil politique, ethnique, religieux ou terroriste ne fait pas l’objet de cette recherche.

Ce rapport couvre la période allant du 1er janvier 2018 au 15 mars 2020.

Pagina's